Pierres fines et précieuses du monde

Flamby le magnifigue - Origines

Polar déconnant cherche éditeur

Le régime FlambyFrançois Gérard Georges Nicolas Hollande naît le 12 août 1954 à Rouen en Seine Maritime. Il est le fils cadet du docteur Georges Gustave Hollande, né le 9 mai 1923 à Cognac, médecin ORL, candidat malchanceux sur une liste d'extrême droite aux élections municipales de Rouen en 1959 et de Bois-Guillaume en 1965. Sa mère, Nicole Frédérique Marguerite Tribert, catholique de gauche née le 7 septembre 1927 à Vigneux-sur-Seine et décédée le 8 mars 2009 à Cannes, était assistante sociale. Cette dernière figurait en 2008 sur la liste du Parti socialiste pour l'élection municipale de la ville de Cannes en position inéligible.
À la fin des années 1970, il fait la connaissance de Ségolène Royal, également de la promotion Voltaire, lors d'une soirée de l'ENA. Il se lie avec elle au cours d'un stage effectué dans une cité HLM de banlieue, « La Noé », à Chanteloup-les-Vignes. Le couple Royal-Hollande forme une union libre et a quatre enfants : Thomas (1984), qui est avocat, Clémence (1986), interne en médecine, Julien (1987), cinéaste, et Flora (1992), étudiante en psychologie.
Leur séparation est annoncée au soir du second tour des élections législatives de 2007. François Hollande officialise en 2010 sa relation avec la journaliste Valérie Trierweiler, née Massonneau, qui était sa compagne depuis le milieu des années 2000; cette relation était restée cachée lors de la campagne de Ségolène Royal. François Hollande a eu une éducation religieuse catholique, qu'il considère comme « une bonne expérience », mais se définit lui-même comme « non croyant » n'ayant « aucune pratique religieuse » et ayant sa « propre philosophie de la vie ».
Il passe son enfance à Rouen, puis, à partir de 1958, à Bois-Guillaume, ville résidentielle sur les hauteurs de Rouen dans un quartier aisé. Il est élève au pensionnat Jean-Baptiste-de-La-Salle de Rouen. Au premier trimestre 1968, son père, favorable à l’Algérie française et mal vu du fait de sa proximité avec Jean-Louis Tixier-Vignancour et l’OAS, vend sa clinique, ses appartements du Clos du Hamel, la maison de Bois-Guillaume et déménage avec sa famille à Neuilly-sur-Seine, où il se lance dans l’immobilier.
Élève au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine. François Hollande poursuit ses études dans une université de Paris, où il obtient une licence en droit, puis à HEC Paris et à l’Institut d'études politiques de Paris (promotion 1974, diplôme section Service public), où il milite à l’UNEF-Renouveau, proche du Parti communiste français. En 1980, il sort de l’ENA n° 1 dans la promotion Voltaire où il rencontre Ségolène Royal. En 1976, il est réformé du service militaire à cause de sa myopie lors de ses « trois jours » au fort de Vincennes, mais par « devoir » obtient l’annulation de cette décision. Lors de ses classes en tant qu’élève officier de réserve à Coëtquidan en janvier 1977, il est dans la même chambrée que Jean-Pierre Jouyet, Michel Sapin, Henri de Castries et Jean-Michel Lambert, puis il rejoint l’École d’application du génie (EAG) à Angers avant d’être affecté au 71e régiment du Génie à Oissel. François Hollande finit son service en 1978 avec le grade de lieutenant de réserve.

Graines de bitume, enfants de la rue, Tananarive ******* Mokana, orphelinat à Fianarantsoa